Angelyne Estel Jisse Max Co-loques
Dernières séances : Beauté du hasard ? ,  Ecrire c'est vomir ,  Folle de sodomie... ,  Boire ou souvenir, il faut choisir... ,  Bien longue et bien dure... ,  Try ,  Les yeux qui brillent... ,  Ailleurs ,  Ailleurs ,  Parce qu'il est mon choix... ,  Sur le départ ,  Pas sans dire au revoir ! ,  Puisque rien ne dure... ,  Question existentielle... again!! histoire de détendre un peu l'atmosphère! ,  Le Dalia noir ,  ...

lundi 24 mars

Beauté du hasard ?

iloveyou


17:50
 
Post-it [1]


jeudi 25 octobre

Ecrire c'est vomir

vomir

Ecrire c'est vomir. C'est un besoin qui te prend au ventre, qui veut sortir. On sent que ça nous fera du bien. Mais on doute quand même. On ressent l'arrière goût qui va avec. On pressent la déception à la vue du résultat. Le moment où on aura un vrai haut-le-coeur. Une fois craché toute sa bile, on ressentira au plus profond l'inutilité de l'action. C'était si beau dans son cerveau. C'était si soigné dans es pensées. Mais le résultat te ramène à la réalité. Le vomi n'est jamais artistique quoique l'art conceptuel veuille nous faire croire. Tu veux écrire ? Lis des livres, tu seras dégouté. Une multitude de personnes pensent, écrivent mieux que toi. N'est ce pas assez pour te convaincre de devenir abstinent ? L'arrière-goût s'insinue le longe de ma gorge et je me dégoute. Ecrire... C'est décidé, demain, j'arrête.


14:52
 
Post-it [8]

samedi 02 juin

Folle de sodomie...

Votre identifiant.
Votre mot de passe.
Outils.
Statistiques.
Pages populaires.
N°1 : Grand Gana : Comment rendre sa femme folle de sodomie ?
...
Soupir...
Bonne nuit...


21:50
 
Post-it [8]

dimanche 06 mai

Boire ou souvenir, il faut choisir...

J'ai l'impression que ça empire avec l'age. Il parait qu'après le début de la vingtaine, le nombre de cellules grises cesse d'augmenter et commence une lente diminution jusqu'à la fin de la vie. Peut-être que je me prépare un Alzeimer précoce. De quoi je parle ? Ah oui écrire une introduction, je suis désolé j'ai un peu perdu la main, ça faisait longtemps que je n'avais pas écrit ici...

Donc une explication. Comme tous les super-héros, j'ai une super-faiblesse, un point faible ! A partir d'une certaine dose, l'alcool produit sur moi l'effet du GHB (vous savez la drogue des violeurs, celle qui fait tout oublier). Il doit y avoir une faille dans mes neurones chargés de la mémoire car je me rappelle plus trop voire plus du tout à partir d'un certain point.

Après il s'agit d'un fin travail de détective, de travail sur soi pour détecter les expressions, les sourires des personnes qui étaient présentes et évaluer si on s'est bien tenu ou si on a été ridicule. La seule chose positive est que si l'on a été ridicule, comme on s'en rappelle pas, on a moins honte. Le penchant négatif est qu'on perd plein de bons souvenirs.

Vendredi soir il y avait l'anniversaire de Gauthier. Mon erreur classique a été de ne pas beaucoup manger (je préfère les bonbons à la tarte aux poireaux donc difficile de se remplir l'estomac de bonbons pour éponger l'alcool). Grenouille a déjà fait un compte-rendu, je n'apparais pas dans son best-of de photos compromettantes, c'est déjà ça. Je m'inquiète mais je ne pense pas qu'il y ait de quoi, c'est juste que je me rappelle pas des détails, un peu comme on regarde une cassette vidéo en accéléré, tout en lisant un livre et écoutant de la musique... Le plus embêtant, c'est qu'en rentrant avec mon ange, je me suis endormi comme une masse et je devais partir tôt le lendemain matin prendre le train... Bref je n'ai pu échangé que quelques mots et bisous. Vivement ce soir que je la retrouve.

Promis, la semaine prochaine à l'anniversaire de LaRouquine, je me rappellerais ! I WANT TO REMEMBER !


13:28
 
Post-it [6]

mercredi 02 mai

Bien longue et bien dure...

C'était chaud, très chaud ! L'atmosphère moite nous mettait directement dans l'ambiance torride et excitante de ce lieu voué à la luxure... Les regards se croisaient, timides... Les sourires... Les moues joueuses... La sueur, le contact, tous les éléments nous poussait au vice ! Puis je me lança avec un grand sourire... Ma main droite s'approcha avec timidité de son totem central. Bien longue et bien dure, je la tenais avec douceur... Lentement, je glissais vers le bas, pour remonter plus rapidement avec un rythme régulier. Ça fait tout drôle je l'avoue, je ne suis pas habitué... Mais je m'y appliquais, la chaleur montait en moi...
Malgré cela je désirais que cela cesse au plus vite, je n'étais pas à l'aise, c'est tout nouveau pour moi ça ! La prochaine fois, j'essaierais de me battre pour une place assise plutôt que de rester accroché à la barre poisseuse dans le métro...


20:40
 
Post-it [4]

jeudi 26 avril

Try

Ca faisait longtemps... Je croyais que je ne me souviendrais plus de là où j'avais planqué la clé pour revenir et puis faut croire que je ne l'avais pas si bien cachée. Le fait d'en avoir parler avec Jisse m'a donné envie de faire un tour. J'aime cet endroit mais est ce que la coloque à encore de l'avenir? Plein de questions dans ma tête, que pourrais je bien écrire encore sous les traits d'Angelyne que je ne raconte pas déjà sous ceux de Summer? Qui va revenir ici? Est ce qu' Estel sait seulement qu'on y pense? Se perds- elle de temps en temps à revenir dans les parages? Quel ton redonné à ce blog sachant qu'aucun d'entre nous n'est dans la même optique que lors de son commencement? Est ce que comme le dit VS c'est un peu peine perdue? Je ne sais pas, quoiqu'il en soit on a jamais vraiment reussi à le fermer complètement ce blog. Pour ma part, je ne me suis jamais dit que je voulais partir alors que combien de fois j'ai voulu fermer Summer! Je ne sais pas, il y a ici une emprunte, une odeur, des traces de vie très diverses, des amis, de l'amour aussi et surtout beaucoup de souvenirs. Alors j'ai bien envie d'essayer encore. Vous en pensez quoi les amis?


00:36
 
Post-it [6]

mardi 10 avril

Les yeux qui brillent...

En plein milieu de soirée (je vous passe les détails déjà présents ici ou ), il se passe un truc.
Légèrement alcoolisé,  je sors une phrase toute simple. Sans réfléchir presque.
Et elle a les yeux qui brillent. Plus un grand sourire.
Non ce n'est pas la phrase à laquelle vous pensez !
Juste émis l'éventualité de retrouver les clés de la Coloc qui commence à amasser une couche de poussière. Je ne pensais pas que ça lui tenait tant à coeur. Jisse n'est qu'un pseudo parmi (tant) d'autres ?
Et puis toutes ces pièces me semblent vides, on étaient quatre, au moins si je me réinstalle je serais à mes aises.
Bref. Juste envie d'entendre l'echo de ma voix ici. Rien de plus. Pour l'instant. Peut-être.


23:09
 
Post-it [4]



Fin »